blogosphère
blogging

Les maux de la blogosphère

blogosphère

Les maux de la blogosphère.

 

La blogosphère naïve que je suis, je ne m’étais pas rendue compte que c’était Dallas ton univers impitoyable. Jalousie, plagiat et j’en passe.

dallas univers impitoyable

Ce qui me pousse à écrire cet article, c’est différents débat, remarqués café des blogueuses

Je suis assez fan des débats, des différents avis, avoir le recul nécessaire pour voir qu’on n’a pas toujours raison, et savoir puiser des idées auxquelles on n’aurait pas pensé.

Je vais essayer de mettre des mots sur des maux.

Reprenons le groupe du café des Blogueuses, c’est un groupe plus que sympa et qui va au-delà du partage d’articles, des pages Facebook, Instagram et tweeter.

C’est aussi un groupe d’entraide. Mais pour qu’un groupe fonctionne bien, il faut des règles, pas forcément simples ou adaptées pour tout le monde, question de temps et autres…

Une des modératrices faisait remarquer que c’était dur de tenir un groupe, de filtrer, de faire en gros que tout fonctionne et que c’était rare de trouver un tel groupe sur Facebook et à juste titre. Je suis en effet sur Les bloggeuses, on publie juste nos articles et c’est clair qu’il n’y a très peu d’interaction les unes avec les autres, à peine un j’aime.

Revenons à nos moutons, oui les défis ne sont pas forcément évident parce que comme cela a été évoqué, tous les sujets ne nous intéresse pas. Mais en même temps personne ne nous force à participer. Certaines fois, je n’ai pas le temps, ni l’envie alors je ne participe pas, mais cela ne veut pas dire que je ne vais pas jeter un coup d’œil aux autres blogs.

Et c’est là que je prends conscience de la course aux vues et au like, certaines en avait déjà parlé, mais je pensais qu’elles exagéraient. C’est un travail à part entière du moins une demi part comme j’ai pu lire chez capricieuze.

Avoir de bonnes stats ça fait plaisir, c’est gratifiant de voir que son travail paie, on ne va pas se mentir , mais ce n’est pas une raison pour écraser les autres .

J’ai d’ailleurs trouver  intéressant l’article de petite plume le code de bonne conduite du blogueur.

Bloguer c’est prendre du temps, alors pourquoi ne pas le prendre pour aller aider les copines.

Mes astuces quand je participe au défi sont de faire le tour des participantes, je note les pages, articles qui m’ont plu et si j’en ai 10, let’s go, sinon tant pis.

C’est quand même plus sympa de participer aussi aux défis et non pas qu’au partage d’articles.

Ce qui m’amène au sujet, je cite ou pas? J’aime bien citer les noms des blogueuses qui m’ont inspiré, idem pour les articles que ce soit des TAG ou pas, pour le dernier au moins la première fois là où on l’a vu.

Je prends mon exemple, j’ai découvert : les états d’esprit du vendredi chez une blogueuse qui elle-même l’avait découvert chez une autre, jusqu’à peu, je la citais, mais grâce au logiciel Xenu, je me suis rendu compte que son site n’existait plus, j’ai donc effacé son nom. Ce n’est que depuis peu que j’ai découvert qui en était à l’initiative. Que je ne cite pas, oui ça m’arrive, pour la simple raison que je les ai adapté à mon image.

Tout ça pour vous dire que citer le nom du blog qui vous a inspiré ne coute rien, bien au contraire ça peut créer des liens.

Pour en revenir à la blogosphère, c’est un vaste monde avec toujours des choses à apprendre, et d’un autre côté des erreurs à faire.

Trouver sa place, son équilibre ce n’est pas facile.

Maitriser tous les outils, les réseaux sociaux c’est de l’investissement.

Media youtube

Je prends encore mon cas personnel, comme je l’ai expliqué dans précédents articles, j’ai commencé à bloguer par envie, plus comme une thérapie, quand j’ai voulu me développer je l’ai fait encore à l’aveugle, et forcément encore des erreurs.

Ma page Facebook, je l’utilisais juste pour partager mes articles, alors que ce n’est pas que ça, c’est aussi un partage d’humeurs, d’activités, de petites choses pour lesquelles vous n’avez pas forcément envie de faire un article. Une page pro si je puis dire, c’est comme sa page personnelle, partager avec ceux qui vous suivent comme  vos amis.

Ces derniers temps l’utilité de pinterest reviens souvent, je suis pint addict depuis quasiment 3 ans, pas une pro, mais je m’y connais assez. Du coup ça me permet d’échanger sur le sujet directement sur Pinterest, voir même aider.

Et comme on disait avec Elodie pas plus tard que ce matin, c’est une banque d’images vers laquelle vous pouvez faire un lien pour ne pas inonder votre article d’images.

Et je ne vous parle pas des autres réseaux car je ne les maîtrise pas.

Mais ça en fait de quoi se développer, exister, et pourtant plus il y en a, moins j’ai l’impression que c’est suffisant.

Est-ce dû encore une fois à cette course à la popularité ?

C’est comme un rêve de petite fille, certaines l’ont fait et ont réussi alors pourquoi pas moi ?

La blogosphère, elle est vaste, suffisamment je l’espère pour que tout le monde y trouve sa place.

Si vous aimez ce que vous faites, ça donnera des articles de qualités, du moins dont vous serez fière.

On ne peut pas tout avoir en clin d’œil, certaines y arrivent en peu de temps, pour d’autres ça en demande plus, et alors ?

ecrire-un-plaisir

 

bannière ma vie mes humeurs
Ma vie, mes humeurs

 

Advertisements

15 thoughts on “Les maux de la blogosphère”

  1. Merci pour le partage. La blogosphère, c’est dur, il ne faut pas se le cacher. Tout dépend de l’objectif que l’on se fixe. Partager pour le plaisir, ou être plus « professionnel », l’un comme l’autre peuvent donner les même résultats d’audience, en fonction de ce que l’on dégage de nos écrits.
    Il y a tellement de choses pour faire « vivre » son blog, que l’on finit par se perdre aussi. Intagram marche énormément ; pourtant, je n’ai pas l’habitude de sortir mon téléphone pour prendre une photo, ce n’est donc pas pour moi.
    Twitter, ça aide ? Bof, je n’y vais pas plus que cela finalement. Je préfère Pinterest et Facebook, je les utilise régulièrement, je suis donc plus à l’aise.
    L’excitation du début nous fait faire n’importe quoi, parce qu’on veut réussir comme les autres (rêve de gloire comme tu le soulignes). Mais la plupart ne pense pas à tout ce qui est fait derrière pour que ça marche !
    Je l’ai appris à mes dépends et j’ai rapidement changé mon fusil d’épaule : je fais petit à petit, quand j’ai le temps et si j’ai des idées.
    Bon article, qui parle à tous les blogueurs et blogueuses !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci, et c’est pour ça que je suis contente d’être dans la catégorie humeur. Il n’y a rien à gagner. Pas d’enjeux. Après je peux comprendre les Bloggeuse mode, beauté, cuisine qui investissent leur argent au début et qui cherchent des partenariats, mais ça ne doit pas être au détriment des autres. Demander de l’aide et copier ce n’est pas la même chose☺. Malgré tout je prends toujours autant de plaisir à écrire et à lire

      Aimé par 2 people

  2. ouah ton article.
    Perso le blog certes je m’en sert pour donnée mon avis sur mes tests ( les tests fait par tnrd et autres) mais pour moi il me sert aussi a titre perso comme thérapie ( d’ailleurs c’est un article a prévoir…).
    Je maîtrise pas tout mais ce que j’aime le plus la dedans c’est de lire des articles d’autres blogueurs 🙂
    bisous bisous

    Aimé par 1 personne

  3. De mon côté, je ne me sens pas en compétition avec les autres et je fais ma petite affaire sans piler sur les autres. Je crois sincèrement à l’entraide. Je donne sans calculer et je suis persuadée que je gagne plus à agir ainsi.

    À mon avis, la blogosphère amplifie ce que nous sommes déjà. Une personne compétitive qui descend les autres pour tenter de s’élever dans la vie fera probablement la même chose sur les internets.

    Aimé par 2 people

  4. Chouette ton article. Comme tu dis il y a de belles interactions sur ce groupe et c est loin d être le cas partout.

    Malheureusement sur la blogosphère comme partout, il y a aussi de la jalousie et de la méchanceté gratuite. J ai beaucoup de mal avec ça et beaucoup de mal à le comprendre.

    Merci de m avoir indiqué ton lien 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à toi. Je suis comme toi , mais ça doit beaucoup être une question de personnalité aussi. Certains sont prêt à tout pour réussir. Tant qu’on est satisfait de ce qu’on fait et bien dans ses bottes c’est le principal ☺

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s