Dounia-Joy’s book club #5

mordoc patricia cornwell

Hello, retour du book club. Et je dois avouer avec honte que j’avais complètement oublié. Shame on me.

Mois assez compliqué, bref m’y voilà.

Thème du mois de Novembre:

Choisir un livre de mon auteur préféré, aie c’est plutôt compliqué,car je n’ai pas d’auteur préféré, comme je n’ai pas de chanteur ou acteur préféré.

Alors j’ai décidé de vous parler du livre qui m’a fait aimer les polars : Mordoc de Patricia Cornwell.  J’étais encore une ado, je devais avoir 16/17 ans.  J’ai toujours aimé lire, bibliothèque verte, club des 5,Alice une fan des intrigues policières .

mordoc patricia cornwell

Du coup je me suis dit pourquoi ne pas aller vers quelque chose de plus adulte. En lisant le 4éme de couverture j’ai été tout de suite attirée.

 

Des cadavres, Kay Scarpetta en a vu beaucoup dans sa carrière de médecin légiste. Souvent démembrés, découpés, étranglés… Mais elle n’en avait pas encore vu dont la peau présente, comme signe distinctif, les symptômes de la même maladie. Une maladie depuis trente ans éradiquée de la planète !Qui est donc Mordoc, tueur en série, assez audacieux pour se présenter à Kay sur l’Internet, assez diabolique et assez fou pour propager un virus mortel ?

Et voilà comment je suis entrée dans l’univers de Kay Scarpetta, l’impression d’être dans une série ou un film. Haletant jusqu’au bout, loin d’être le genre de livre où vous trouvez le coupable au bout des 10 premières pages.

Tout les ingrédients qui en font un bon thriller sont là.

Les personnages sont intéressants et attachants. Je vais tout de même être honnête avec vous, au fil du temps, j’ai trouvé moins de panache dans ses livres, comme si elle s’était endormie sur ses lauriers et n’arrivait plus à faire évoluer ses personnages, ou justement trop évolués vers un égocentrisme que je n’ai pas aimé. Un avis que j’ai partagé avec une de ses fans lors du salon du livre à Paris.

Il m’a quand même fallut arrivé au 14ème livre pour me lasser.

Elle reste tout de même pour moi la reine incontesté du Polar, un style pour l’instant je n’ai pas encore retrouver chez d’autres auteures.

L’aventure Kay Scarpetta commence avec Postmortem pour ceux qui pourraient être intéressés.

postmortem

Au delà de ça, je suis devenue grâce à elle une vraie fan de polar et j’ai découvert d’autres écrivains avec plaisir, pour ceux qui aiment les livres qui ont le même personnage principal pour héros.

Il y a Alex Kava : Maggie O’Dell.

Tess gerritsen :Jane rizolli et Maura Isles ( les livres ont été adaptés en série mais celle ci reste différente)

Karin slaughter qui joue sur deux personnages principaux qui finissent par se croiser : Sara Linton et Will Trent

Val mcdermid: Tony hill/Carol Jordan.

Ce sont plus des livres policiers mais avec des histoires qui restent malgré tout fascinantes et dures pour certaines.

J’ai choisit ces auteurs en particulier pour rester dans le thème , mais je pourrais encore vous en citer à ne plus en finir :).

Cet article a été écrit dans le cadre :Dounia-joy’s book club

dounia joys book club

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s