Dounia-Joy’s book club #2

vernon subutex

Mon coup de cœur du mois, plutôt du mois de juillet.

 

Vernon subutex 1 et 2, je ne vais pas vous faire un résumé de l’histoire digne d’un critique littéraire, si vous voulez le 4eme de couverture ce n’est pas compliqué à trouver, ha que je suis cruelle .

vernon subutex

Je préfère simplement vous dire pourquoi j’ai aimé Vernon Subutex.
En premier lieu qui l’a écrit Virginie Despentes comme auteur à polémique , elle est dans le top ten, des livres trash: baise moi pas le plus délicat des romans et pourtant très poignant.

baise moi

Ne pas commencer par celui ci si c’est une auteure que vous découvrez sinon vous n’aurez pas envie d’en lire plus.

Essayez plutôt d’autres plus délicats comme  les jolies choses.

jolie chose

En gros je suis une fan de Virginie Despentes  et pourtant les écrivains français à part les classiques ce n’est pas ma tasse de thé .

Revenons à Vernon.

On pourrait se croire dans une série tout y est, la drogue, le sexe, les relations amoureuses, les trahisons..

La vraie nature des gens, que feriez vous si un jour un de vos amis se retrouvait à la rue? Quelqu’un que vous n’avez pas vu depuis longtemps , mais qu’un jour vous avez estimez, avec qui vous avez des souvenirs.

Le souvenir celui d’Alex Bleach, mais c’est qui lui? Un chanteur à succès qui faisait parti de la bande à Vernon quand il était disquaire, quand il était quelqu’un.

C’est d’ailleurs sa mort qui d’un côté va lancer l’histoire, il sera le fil rouge, ce personnage secondaire tant important , présent tout au long du livre.

Mais comment un mort peut il avoir autant d’importance? Je vous laisse le découvrir.

La vraie histoire de Vernon , un homme qui se retrouve sans domicile mais ne veut pas avouer sa situation, trop de fierté peut être,il préfère raconter qu’il est en voyage et à un besoin d’un endroit où rester quelques jours.

Il est ce que certain appellerait un marginal, d’autre un rêveur, un original, celui qui est dans son monde.

Le monde de la musique, le monde où le matérialisme n’a pas sa place, Vernon il s’en fou de tout et pourtant il sait qu’il ne devrait pas, qu’il devrait rétablir sa situation, chercher un travail, arrêtez de mentir , arrêtez de se voiler la face.

Et pourtant la spirale est lancée, il se laisse bercer, spectateur de sa vie, de ses galères et de celles des autres.

Mais Vernon Subutex ce n’est pas qu’un personnage principal, c’est une multitude de rencontres avec des personnes toutes plus différentes des unes des autres liées sans le savoir par Alex Bleach, ça va du producteur qui veut récupérer un trésor que seul  Vernon possède sans que lui même ne soit conscient de sa valeur, de la journaliste obsédée par ce chanteur qui voit là l’occasion de se faire connaître, des maîtresses d’Alex et de Vernon en finissant par ses vieux amis.

Elle est là l’essence du tome 1, ce mélange de personnages singuliers ou non mais qui auront leur  importance tôt ou tard à leur manière.

Je vous ai parlé de relations mais c’est l’amour qui sera à l’origine de  la chute finale de Vernon, il est tombé amoureux de la mauvaise personne au mauvais endroit,au mauvais moment, impossible de s’en remettre il n’y avait plus qu’à..

Quand j’ai fini le premier livre, j’étais il faut le dire assez perplexe, une pléiade de personnes pathétique, Vernon en premier qu’est ce que ça pouvait bien apporter ou ça pouvait bien nous emmener,mais la curiosité l’a emporté et je n’ai pas été déçu, autant il m’a fallu du temps pour finir le premier autant j’ai dévoré la suite.

De nouveaux personnages, d’autres qui ont disparus.

De nouvelles remises en question, des changements de vie…

Je ne vais pas trop vous en dire ça serait spolier l’histoire et ça ne va pas être facile.

Mais la nature humaine y est révélé, certes d’une manière utopique pour certaines choses, seriez vous du genre à vous réunir tout les après- idi avec des SDF parce que vous les trouvez sympathiques? ou parce que vous êtes rongés par la  culpabilité?

Un groupe qui se forme, qui se consolide, qui cherche sa place et  à peut être fini par la trouver au milieu des autres rongés par leurs blessures.

Des personnes pas forcément destinées à devenir des amis mais qui aiment se retrouver dans ce parc et partager un moment, partager des futilités,  prendre conscience des choses de la vie.

Tout ça  l’air d’un rêve, et pourtant je me suis laissée emporter, je me suis surprise à rêver, à penser et si, et si c’était possible  de rencontrer des gens et finir par se réunir juste pour parler alors qu’à la base on ne se connait pas.

Vernon Subutex pour finir c’est nos vices, nos faiblesses, ce qu’on aime, ce qu’on aime pas.

Un reflet de la réalité.

Vernon Subutex c’est le doigt d’honneur qu’on aimerait faire à la vie.

Article écrit dans le cadre dounia Joy’s book club

bannic3a8reclublecture

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Un commentaire sur “Dounia-Joy’s book club #2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s