Anorexie
divers

le corps et l’esprit

La phrase qui revient souvent: tant que tu as la santé c’est le principal.
Oui mais quelle santé ?
Équilibre psychologique, santé physique, il y a t-il une hiérarchie ?

Les deux sont souvent liés, l’effet papillon ,un enchaînement de situations qui fait que souvent on craque.

Un évènement négatif entraîne souvent une dépression, ou une grande phase de déprime, on réagit tous différemment psychologiquement parlant, mais notre corps parle pour nous quand on n’a pas encore accepté les faits tels qu’ils sont.

On ne dors plus, on a goût à rien.

On prend du poids, on en perd sans forcément faire de régime, ou manger plus, non juste une réaction physiologique à notre état.

Je l’ai vécu deux fois au décès de ma mère, une taille 36 voir 34 dont j’étais fière, un corps de rêve pour moi, capable de rentrer dans n’importe quel vêtement, faire les soldes le dernier jour et toujours trouver quelque chose à mettre.

Cette sensation d’être idolâtrer parce que je ressemblais à ces filles de magazine, accentuer par une confiance en moi.

Mais au fond , ça traduisait plus un mal être, j’avais cessé de manger sans même m’en rendre compte, et c’est un sujet tabou que personne autour de moi osait aborder, on me laissait faire mon deuil, parce que c’était plus simple pour tout le monde de penser ainsi,plus simple que de dire attention tu es en train de devenir anorexique.

anorexie

Mon corps me montrait des signes que mon esprit n’avait pas accepté.

Pas de dépression, d’enfermement, j’ai une force de caractère qui fait que j’ai pu éviter ça, même si avec le temps certains de mes choix montrait bien mon traumatisme.

Je n’aime pas me plaindre, m’apitoyer sur mon sort, parler n’est pas mon fort, ni montrer mes émotions ( mais ça je l’ai déjà expliqué dans l’article  Les émotions)

Suite à ma séparation, même si c’est moi qui l’ai voulu là encore mon corps à réagi, perte de poids, je ne vais me plaindre sur ce coup là, j’ai pu retrouver un corps qui me plaisait, être ce que je voulais  parce que cette fois j’étais en accord avec moi même.

La prise de poids je connais aussi, le stress, les médicaments, la résignation, ce moment où on commence à acheter la taille au dessus parce qu’on a arrêté de se battre et que c’est plus simple comme ça, on ne va pas se mentir, on se sent grossir, on se sent dériver, on adopte juste la politique de l’autruche.

Les soucis de santé je connais par cœur, comme dirais une amie mon corps n’est plus côté à l’argus.

Je les enchaîne, quand je pense que c’est fini, non il y a encore autre chose.

Là pas beaucoup de choix soit on prend le dessus soit on se laisse aller, ce n’est pas facile quand on a l’impression que ça ne va jamais s’arranger.

Mais est ce que pour autant se plaindre va arranger les choses non.

Fermer les yeux et les ouvrir ne vont pas faire disparaître les problèmes, certains me diront qu’adopter une politique des ondes positives et tout autre mantra non plus et c’est vrai.

C’est à chacun d’entre nous de trouver la force et une solution, pour que tout ça ne nous pourrissent pas de l’intérieur.

Plus on se laisse aller, plus on va être malade, notre esprit et notre corps vont se fragiliser et c’est le début de la spirale infernale.

Il faut savoir interpréter les signes, aussi bête et minime qu’ils puissent être, ça va des boutons qu’on a jamais et qui d’un coup pullulent , les ongles qui se cassent, les cheveux qui tombent parce qu’on est fatigué, triste…

L’envie de ne rien faire, cette sensation de fatigue perpétuelle.

S’écouter c’est le principal, savoir décrocher avant qu’il ne soit trop tard, savoir accepter que parfois on ne peut rien faire et juste laisser partir, pas couler ou laisser faire dans le sens résigner, non accepter pour pouvoir avancer.

Finir un chapitre de sa vie pour pouvoir commencer un nouveau livre.

Tout les tunnels ont une sortie, n’en doutez jamais

bonheur

Enregistrer

Enregistrer

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s