Les excuses foireuses de rupture.

Il était une fois pas deux

Le guide ou la bible des phrases et excuses cultes ,doit bien exister quelque part, car on y a tous eu recours un jour où l’autre, en pensant que ça fera moins mal lors d’une rupture ou pour dire que ça n’allait pas être possible.

 
je te quitte

 

 

 Soyons honnête ça s’appelle juste de la lâcheté.

 
Qui  croit encore vraiment? Au ce n’est pas toi c’est moi, j’ose espérer que plus personne n’est dupe.

Dire simplement ça ne va être possible, c’est la phrase qui écorche la bouche ou comme voldemort le mot qu’on ne peut pas prononcer.

Pour rentrer dans le vif du sujet, je vais vous donner pour moi le top niveau :

Le c’est pas toi ,c’est moi ,cité ci-dessus est le top
Tu es trop bien pour moi
Tu mérites mieux ( petite variante 🙂 )
J’ai des problèmes en ce moment et je ne veux pas te mêler à tout ça.
C’est le cœur déchiré que je te quitte, mais je ne te mérites pas.
Ce n’est pas le moment.
Je préfère qu’on reste ami ( bizarrement celui-la, arrive une fois que l’ histoire a été consommé, pour être polie)
Je te considère comme une sœur.

oui bien sûr
On y crois tous
Mesdemoiselles , même si on aime crier haut et fort que tous les hommes sont des salauds, on n’est pas beaucoup mieux. 
Nous on est plus vicieuse, on va dans l’affectif.
C’est mieux comme ça tu trouveras vite quelqu’un avec qui tu seras vraiment heureux.
Bien sûr qu’on a utilisé, les mêmes phrases que nos chers confrères, mais nous on va encore plus loin:
J’ai une copine qui déprime, je dois être là pour elle à 100% ( c’est bien connu, une fille c’est hystérique, ça déprime vite, pourquoi remettre en question cette excuse )
J’ai des problèmes familiaux ( on est censée être plus mature, plus responsable, alors bien sûr si notre famille va mal on est là, on ne peut pas mentir sur ça, c’est vrai mais dans ce contexte : OUI nous sommes des menteuses, et le pire c’est qu’on n’a pas honte. Non quand on fera le débriefe on dira à nos copines, mesquine il était gentil, ça me fait de la peine.
Tu es gentil, tu as toutes les qualités, mais je n’ai pas la tête à ça.
J’en ai certainement manqué, et je suis ouverte à toutes les suggestions.
C’était la partie la plus amusante on va dire, car il faut prendre ça avec dérision. Il y a les phrases pendant une « relation », aventure.. peu importe le mot qu’ on utilise, la relation qui n’en ai pas vraiment une.
Et ce sont ces phrases là qui font vraiment souffrir, qui sème le doute dans notre esprit, nous font
Nous demander si on est normal.
Je t’aime mais je veux sauver mon couple.
Tu n’es pas mon style, je te trouve grosse, mais je couche avec toi quand même ( perso je t’aurais tué, mais quand aime )
Je te respecte trop pour coucher avec toi mais pour les gâteries pas de problèmes ( j’essaie au maximum de rester polie). La notion de respect est relative
Je ne veux pas que tu me prennes juste pour le gars qui vient coucher et qui repart, mais je n’ai rien à t’offrir ou te proposer,( le monde regorge de bipolaires)
Et il y a les retours foireux,:
celui qui veut savoir comment tu vas, avec le petit ça va bien avec ton homme? décodage: es tu encore en couple?

 

Celui qui n’arrive pas à t’oublier, mais on ne peut pas continuer ( alors pourquoi tu ne me lâches pas,!!!) avec chaque texto digne de Beaudelaire.
Celui qui revient de vacances, ça lui a permis de faire le point ( en gros tu n’as rien d’autre à te mettre sur la main).
Homme ou femme, on a parfois l’art de faire compliquer. On se cache derrière des phrases bateaux parce que c’est plus simple que de faire face à la réalité.

Une seule chose est sûre  avec tout ça et  pour finir avec une touche d’humour, parce qu’il ne faut pas toujours se faire avoir

Et vous qu’elle est votre excuse?

Il était une fois

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Advertisements

6 commentaires sur “Les excuses foireuses de rupture.

  1. Ahahaha on se retrouve tte dedans très bien écris enfin des conseils vraix qui vont enfin nous ouvrir les yeux merci de ce guide anti batard

    J'aime

  2. Un jour, une amie à eu un « finalement je crois que je ne t’aime pas », au bout de 6 ou 7 mois…. J’ai eu tellement mal pour elle, j’avais trouvé ça si ignoble….
    Mais sinon, c’est vrai ce que tu décris, j’ai bien ris 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Ah nan mais c’est clair, pourquoi dire « désolée je le sens pas » c’est comme un gros mot. Apres j’avoue que l’excuse « j’ai des trucs dans ma famille c’est pas le moment » peut être vrai, j’ai une copine qui a du tout lâcher, amis inclus, pour ce concentrer sur elle et sa famille!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s